18 réflexions sur “1er jour de l’automne . 2013 – Vidéo Dailymotion

  1. Regardez-moi

    Regardez-moi
    je suis cet homme qui avance
    mesure des pas, œil éveillé

    La rue propose des vies en déshérence
    Je ne sais pas encore quel sera mon destin…

    Un regard bleu enchante mon enfance
    des nattes blondes où ne furent pas mes mains
    ma mère en forme de désert
    un père lointain
    comme un miroir obscur
    que traversent souvent
    les raies noires de l’absence…

    Quels amis inconnus tendront vers moi leurs mains ?
    Quelles cimes à gravir ?

    Parvenir peu à peu à peupler le silence
    ou le laisser régner pour une calme danse
    où le corps apaisé médite ou se balance…

    Partir vers le midi,
    arpenter des sentiers
    vers l’amandier en fleurs
    les collines de thym…

    Poser sa main sur l’écorce du liège
    Ouvrir ses bras pour que le vent s’y love
    avoir la garrigue pour alcôve…

    saluer le ciel bleu devenu le complice
    de nouvelles aubes fraternelles et propices
    où l’amie espérée posera sa main lisse
    sur mon visage nu…

    Regardez-moi

    Regardez-moi
    je suis cet homme qui avance
    mesure des pas, œil éveillé

    La rue propose des vies en déshérence
    Je ne sais pas encore quel sera mon destin…

    Un regard bleu enchante mon enfance
    des nattes blondes où ne furent pas mes mains
    ma mère en forme de désert
    un père lointain
    comme un miroir obscur
    que traversent souvent
    les raies noires de l’absence…

    Quels amis inconnus tendront vers moi leurs mains ?
    Quelles cimes à gravir ?

    Parvenir peu à peu à peupler le silence
    ou le laisser régner pour une calme danse
    où le corps apaisé médite ou se balance…

    Partir vers le midi,
    arpenter des sentiers
    vers l’amandier en fleurs
    les collines de thym…

    Poser sa main sur l’écorce du liège
    Ouvrir ses bras pour que le vent s’y love
    avoir la garrigue pour alcôve…

    saluer le ciel bleu devenu le complice
    de nouvelles aubes fraternelles et propices
    où l’amie espérée posera sa main lisse
    sur mon visage nu…

    J'aime

Laisser un commentaire . Donner votre avis---Leave a comment. Write a review.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s